8 juin 2017 - Julien Williot, professeur en section football, à l'honneur dans la presse

Dans notre école, nous sommes fiers de nos professeurs de sport. Boris Dôme et Jean-Sébastien Legros, depuis des années, mettent leur dynamisme, leur enthousiasme et leurs compétences footballistiques au service des élèves de la section football.

Et voilà que ce 8 juin, le journal "L'Avenir" nous permet de mieux cerner les facettes d'un autre de nos professeurs de sport: Julien Williot.

C'est d'ailleurs avec ces trois professeurs que les élèves de la section football ont pu découvrir Barcelone fin avril 2017.


Article de Michel FABRY, dans "L'Avenir - Verviers" (8 juin 2017) - photo ci-dessous "L'Avenir - Verviers":

Ballon d'or: Julien Williot est sacré en P2C

Le Dolhaintois mais joueur d'Amblève Julien Williot est passionné de sport. Avec une hygiène de vie qui va avec.

Champion avec Amblève comme joueur, champion avec Anderlecht comme supporter, le Dolhaintois Julien Williot (33 ans) clôture cette saison faste avec le Ballon d'or de notre journal. Une performance d'autant plus belle qu'il traîne une blessure (pubalgie) depuis plusieurs mois: «À ce sujet, je tiens à  remercier mon coach et mes équipiers qui m'ont permis de suivre un programme allégé en semaine pour que je sois plus ou moins fit chaque dimanche. Ce Ballon d'or dont je suivais le classement chaque semaine, c'est aussi le leur.»

Prof d'éducation physique (à Saint-Michel), Julien ne fait pas dans l'originalité quand on lui demande sa passion à côté du football: «Le sport» en général répond-il tout de go. Qui dit sport dit évidemment hygiène de vie: «Pas de tabac, pas de drogue, pas d'alcool, c'est peut-être caricatural mais à mes yeux, ça va de pair avec le sport. C'est vrai que je bois ma dose de Coca quotidienne mais pour le reste je ne touche jamais à un verre d'alcool. Ma première et seule bière, je l'ai bue après le titre suite à un pari. Je me suis toujours bien amusé en soirée sans boire. Ça arrange d'ailleurs bien mes copains car le «Bob», c'est toujours moi.»

Supporter de Barcelone, «ça m'est venu quand je devais avoir 8 ans en regardant une finale de coupe d'Europe entre le Barça et la Sampdoria en 1992. Ce jour-là, j'avais été impressionné par un coup-franc de Ronald Koeman», il voit bien son avenir dans le tennis. «Squash, tennis, j'ai toujours aimé les sports de raquette. Mes parents jouent d'ailleurs tennis chaque semaine le jeudi à Maison-Bois. Il fut un temps où j'allais dépanner quand il manquait un joueur. Jouer plus régulièrement ne serait pas pour me déplaire.» Parallèlement, il ambitionne de prendre part à quelques trails: «Je me limiterai à des petites distances (20-30 km) pour ne pas empiéter sur ma vie de famille. Partir en sac à dos à l'aventure en Amérique du Sud avec mon épouse fait aussi partie de mes projets.»

Mais avant cela, il y aura encore quelques années de foot pour le papa de Tom (5 ans et demi), qui vient de commencer le foot, et Nia (2 ans et demi). Si ce sera d'abord en P1 avec Amblève, Julien nous a livré… en scoop sa future destination: «Que ce soit en vétérans ou en en équipe première, je terminerai à l'Union Limbourg où mon papa est comitard.»


Nous avons profité de ce passage de Julien dans la presse pour lui poser notre question personnelle:

Qu'est-ce qui te plaît particulièrement dans ton travail d'enseignant à Saint-Michel?

Il y a bien sûr le fait que je m'y sente très bien grâce à mes bonnes relations avec les collègues, directeurs et élèves. Ce qui me plaît aussi beaucoup, c'est de pouvoir enseigner ce que j'aime, de guider, conseiller, encourager les élèves dans la pratique sportive sans pour autant vouloir faire d'eux des champions. Je souhaite surtout qu'ils aient les bases suffisantes pour y trouver du plaisir.

Bonne continuation à toi et à tes élèves !

Contactez-nous !
Dernières nouvelles

16 octobre 2019 - Suite du beau parcours au Koweit d'Astrid (4D) et bon anniversaire!

5 octobre 2019 - Connaissez-vous ce jeune ancien, Adin Gojak, arbitre de basket?

28-29 septembre 2019 - Relais pour la Vie: "Saint-Mich" était de nouveau sur la brèche .