HISTORIQUE DÉTAILLÉ DE L'INSTITUT SAINT-MICHEL

(Troisième partie: de 1995 à 2010)

1995

‒ En janvier, un super karaoké anglais, animé uniquement en anglais, enthousiasme tous les élèves du cycle inférieur. Parmi les chanteuses talentueuses de 3e rénové, une certaine Sandrine Corman, devenue animatrice à RTL, après avoir été élue Miss Belgique en 1997.

‒ En avril, M. Joseph Saive, professeur de français et religion, le papa de Coraline Saive (enseignante actuelle à l'Institut), nous quitte bien trop tôt.

‒ L'unité scoute St-Michel fête ses 75 ans en organisant notamment une marche de 75 kilomètres et un souper agrémenté d'un spectacle. Parmi les organisateurs, on retrouve deux anciens élèves, Philippe Elsen (actuel président du P.O. de l'Institut) et Albert Havenith (un des plus anciens membres du  P.O.).

‒ Avec sa mise à la retraite en juin, M. André Fontaine, professeur de français, ne sera désormais plus là pour partager toutes ses connaissances culturelles.

‒ Le 15 octobre, M. André Noirfalisse, ancien élève depuis sa 2e primaire en 1950, directeur du D.O.A. de notre Institut depuis 1983, passionné par son école, président du Club de basket, décède à l'âge de 53 ans, après avoir lutté courageusement contre la maladie. L'intérim de la direction d'octobre à février sera alors assuré par un autre ancien élève (depuis sa 1re primaire en 1953), M. Christian Rensonnet, pas candidat au poste de direction car trop attaché à son travail pédagogique au milieu des élèves.

1996

‒ En sa séance du 23 janvier, le P.O. désigne M. Bernard Servais, professeur de français à l'Institut, pour exercer la fonction de directeur du D.O.A. A la tête de l'enseignement fondamental à Saint-Michel et Saint-Remacle, la succession de M. Christian Leclercq est assurée par M. Jean Depouhon.

‒ Le 1er mai, nouveau succès pour le Club des marcheurs de Saint-Michel qui fête sa 20e marche, toujours sous la houlette d'un professeur d'éducation physique dynamique, M. Nicolas Dellicour.

‒ Il y a vingt ans déjà, notre école primaire devenait mixte.

‒ M. René Schoonbroodt, professeur de néerlandais et d'anglais, exigeant mais efficace, prend sa retraite, tout comme M. Franz Moll, professeur de latin et de français, excellent pédagogue très attaché à son école. C'est grâce à lui et à M. Michel Bouchat que les professeurs ont disposé très tôt d'une assurance hospitalisation performante.

‒ Le 12 septembre, le Frère Ménandre, ancien professeur de mathématique, excellent enseignant mais parfois redouté, décède à l'âge de 73 ans.

1997

‒ Le BC Saint-Michel évolue toujours en division 4 nationale.

‒ Le samedi 16 mai, Sandrine Corman, élève de 5e secondaire, actuellement (en 2018) animatrice à RTL, est élue Miss Belgique. Elle gagne même une voiture qu'elle est encore trop jeune pour conduire.

‒ M. Jean-Paul Rapaille, ancien élève (6e scientifique 67) est choisi comme directeur du secondaire par le Pouvoir Organisateur de l'Institut pour succéder en septembre à M. Maurice Havard dont le mandat a duré dix-sept ans.

‒ Nouveau départ à la retraite: celui de M. Henri Schils, professeur de commerce, maître écouté toujours affable, qui associait enseignement et pratique des affaires pour le plus grand profit de ses élèves. L'Institut sera privé d'un deuxième professeur de commerce compétent, M. Henri Pironet, qui, lui aussi, prend sa pension. Fin de carrière également pour un autre excellent pédagogue, M. Raymond Jacob, professeur de français, ainsi que pour le dernier frère encore en fonction dans l'Institut, le frère Michel Lefèvre, professeur de cours techniques au DOA.

1998

‒ Sous l'impulsion de M. Alain Scheurette, professeur de dessin, de nombreux anciens du "Groupe du Frère Georges" (ancien directeur de notre école primaire) se retrouvent pour fêter les 30 ans de ce service rendu aux pèlerins handicapés.

‒ En novembre, 210 repas sont servis au traditionnel souper "Moules ou Vol-au-vent" du Basket Club Saint-Michel. Les records sont battus et Damien Maréchal (actuellement professeur à l'Institut) s'en réjouit. Josiane Noirfalisse (ancienne éducatrice) fait à nouveau partie des organisatrices, comme lors des autres soupers proposés à l'école.

‒ Sous la direction de M. Luc Duysens, les élèves de 6e année, option informatique, décident de construire le premier site internet de l'Institut. La "Home Page" et la coordination sont confiées à Christian Dejardin (malheureusement tragiquement décédé en mai 2014 lors d'une mission des pompiers).

1999

‒ Cette année-là, avant beaucoup d'autres, l'Institut dispose d'un site internet très élaboré (pour l'époque!) hébergé aux Facultés Notre-Dame de la Paix à Namur. Les élèves de 6e informatique ont grandement contribué à sa réalisation. Quant aux professeurs déjà convertis à l'ordinateur, ils disposent d'une adresse électronique.

‒ Au 34e tournoi d'éloquence du Lions Club de Spa, Patrick Leterme (6e rénové) obtient une superbe deuxième place et est même classé premier par le jury des jeunes. Florie Abras (5e rénové) termine à une remarquable quatrième place. L'Institut remporte ainsi pour un an la coupe challenge attribuée à l'école classée première.

‒ Au concours de dissertation de l'Union de la Résistance, c'est Maxime Dechesne (6e rénové) qui se classe deuxième, juste devant Stéphanie Grosdent (6e rénové), le premier prix étant attribué à un élève de l'Athénée Royal Verviers 1. Ce même Maxime Dechesne remporte aussi la finale des Olympiades de biologie.

‒ La bibliothèque et le centre de documentation déménagent au sous-sol du bloc F (celui des Frères).

‒ Aux Olympiades de mathématiques, Anne Sacré (4e rénové) est dixième de la finale, mais la première représentante féminine.

‒ Pour leur retraite, 31 élèves de rhétorique se rendent pour la première fois à Taizé, près de Cluny, en Bourgogne, pour vivre dans la simplicité, prier, réfléchir dans le silence et retrouver les valeurs fondamentales. De 1999 à 2015, grâce principalement à M. Philippe Waucomont (devenu directeur en septembre 2016), 310 élèves ont eu la chance de vivre des moments de vie exceptionnels. MM. Philippe Waucomont, Guy Simonis, Paul Cahay et Francis Teney ont fait partie de la première expédition. M. Jean-Michel Kroonen a souvent participé, et l'abbé Yvon Remacle a accompagné le groupe de 2000 à 2012.

‒ Les 10 et 11 décembre, Guy Gilbert, au langage parfois un peu cru, se déplace à Saint-Michel pour une conférence-débat. Les élèves sont gâtés, car des rencontres personnelles sont même possibles.

2000

‒ Un beau projet démarre: un chantier au Sénégal, du 4 au 21 avril, le premier d'une très longue série. Il s'agit d'un chantier-découverte en partenariat avec Enfance Tiers-Monde. Jean-Luc Gilon, Jacques Lelotte, Françoise Polis et Guy Simonis en sont les initiateurs. Florie Abras, Marie Bruylants, Nadine Defechereux, Pierre Delhez, Manikandan Devel, Mélanie Heuschen, Aurélie Lelotte, Nathalie Scheurette et Marlène Soret sont les premiers élèves à s'impliquer dans le programme préparatoire exigeant, indispensable avant le départ.

‒ Encore un succès au concours littéraire de l'Union de la Résistance: Hervé Starck (6e rénové), brillant deuxième.

‒ L'Institut remporte le premier prix du concours interécoles sur l'euro et les institutions européennes.

‒ En juin, M. Claude Vansteenkiste, professeur de français réputé (et parfois craint), fidèle collaborateur de la revue "Vert et Vieux", décide de mettre fin à sa carrière.

‒ M. Roger Wintgens, ancien professeur et grand organisateur de voyages, devenu directeur du Heidberg à Eupen en 1994, perd accidentellement la vie en réalisant des travaux dans le parc de son école, le 17 août.

‒ Au Basket Club Saint-Michel, le départ de Gilbert Constant et de son épouse laisse un énorme vide au sein du club. Bénévoles passionnés, ils ont géré de main de maître, durant 25 ans, un outil essentiel pour le club: l'extrasportif.

‒ En septembre, l'Institut propose une nouveauté en transition technique: l'option groupée sciences-informatique, à partir de la 5e année.

‒ Un vrai centre cybermédia est à la disposition des élèves, même le mercredi après-midi.

2001

‒ M. Richard Rauw, un des premiers professeurs laïques de l'Institut avec MM. Firmin Richelle, José Botteldooren et Jean Smet, décède le 7 février. On garde de lui le souvenir d'un excellent pédagogue, souriant et toujours optimiste. Le plus ancien professeur encore en activité est M. Paul Ducomble (ancien élève, engagé en 1959, qui prendra sa retraite en 2003).

‒ M. René Laguesse, professeur de mathématique, toujours "jeune" et dynamique, n'a pas le choix: à 65 ans,  il doit prendre sa retraite. 

‒ Décidément, les élèves de l'Institut se distinguent souvent au concours de dissertation de la Résistance. Cette fois, c'est Geoffrey Wertz (6e rénové) qui remporte la 1re place.

‒ En septembre, la piscine doit être fermée pour des raisons techniques et économiques. Qu'en adviendra-t-il?

2002

‒ Trois décès endeuillent l'Institut: M. François Archambeau et Mme Marie-Louise Fonzé, deux professeurs aux multiples talents, toujours en fonction, et M. Firmin Richelle, entré à Saint-Michel en 1953 et pensionné depuis 1989.

‒ Les écoles de l'entité verviétoise ont récolté 48.850 euros au profit de la Fondation Damien. Saint-Michel, qui soutient activement ce projet depuis plusieurs années, a réalisé le meilleur score de la région.

‒ Henry Servais, le président (depuis 33 ans!) de l'Association des Anciens Elèves, fête ses 50 années de vie commune avec Marie-José Schmetz.

‒ Une ASBL baptisée "Le Tremplin", soutenue par des anciens élèves, voit le jour dans le but de trouver des fonds pour restaurer la piscine.

‒ En juillet, pour le projet Sénégal, quatre professeurs accompagnent les 17 élèves à Thiès: Mme Sophie Gillot et MM. Maurice Detry, Jacques Lelotte et Alain Scheurette. Tous les élèves le disent: "On ne revient pas intact d'un séjour tel que celui-là!"

‒ MM. Philippe Elsen (6e latine 84) et René Laguesse (professeur pensionné) font désormais partie du Conseil d'Administration de l'Institut.   M. Laguesse s'en retirera en 2016 à l'âge de 80 ans.

‒ Le temps passe vite! Les jeunes professeurs des années 60 prennent de l'âge et s'en vont: MM. Jean-Marie Jacquemin (après 38 ans d'enseignement),  Gaston Brauers (après 34 ans), Guy Simonis (après 31 ans) et Jean Gillmann (après 29 ans). L'an prochain viendra le tour de MM. Wladyslaw Swierkowski et Jacques Delforge, puis de Mme Monique Halleux.

2003

‒ Du 25 au 29 mars, les élèves de 3e rénové partent pour Londres. Ce voyage est organisé annuellement de main de maître depuis 1993 (dix ans déjà!) par M. Georges Gielen, accompagné de plusieurs enseignants. Ce courageux professeur poursuivra l'aventure jusqu'en 2016. 

‒ "Le Tremplin" le confirme: la piscine sera remise complètement à neuf, principalement grâce à des anciens élèves déterminés à la sauver.

‒ Le concours littéraire de la Résistance nous sourit encore: Géraldine Scheurette, première, et Patricia Crutzen, cinquième.

‒ En mai, naissance à l'école primaire de la première "fête multiculturelle".

‒ M. Michel Bouchat, rigoureux professeur de mathématique à l'Institut depuis 1964, prend sa retraite. Très attaché à son école, bénévole toujours disponible, il offre encore aujourd'hui (en 2018) ses compétences remarquables à la gestion informatique de l'Institut.

‒  Un enseignant atypique quitte aussi la vie professionnelle: M. Jean-Michel Kroonen, un professeur de sciences aux innombrables passions.

‒  Le 6 octobre, les deux premières chaufferies au gaz naturel sont mises en service. Jusqu'à présent, l'Institut ne disposait que d'échangeurs alimentés par la vapeur livrée par l'Intervapeur. Avec sa disparition, il a fallu revoir tout le système de chauffage.

‒  Le 1er décembre, M. Jean-Paul Rapaille, le directeur de l'Institut, est détaché au ministère de l'Education et de la Recherche scientifique. C'est M. Jacques Lelotte, professeur à l'Institut depuis vingt ans, qui est désigné pour assurer son remplacement. Il devient le troisième directeur laïque de l'Institut.

2004

‒ Les nombreux voyages et échanges linguistiques se poursuivent d'année en année. En avril par exemple, 47 élèves se rendent au Pays-Bas avec Mmes Anne Jupsin et Annette Verstraelen et M. Paul Cahay.

‒ A l'assemblée générale des Anciens Elèves les statuts sont mis en conformité avec la nouvelle loi sur les A.S.B.L.

‒ Le 3 août, une figure marquante de l'éducation physique (de 1948 à 1990) nous quitte: M. Nicolas Dellicour, à l'âge de 74 ans. Il avait mis sur pied, il y a 28 ans, le Club des marcheurs de Saint-Michel.

‒ Sous l'impulsion de M. Jean-Claude Lemaître, naissance de l'ACAT Saint-Michel (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture).

‒  Les six élèves qui présentent l'examen d'entrée aux études d'ingénieur le réussissent: Arnaud Busch, Gérard Gerardy, Bertrand Haas, Mathieu Jamar, Laurent Simons et Yannick Restivo. 

‒ La section football-études voit le jour en 1re rénové. Elle attire directement des élèves de toute la région. Les entraînements sont confiés à M. Ghislain Thomanne (admis à la retraite en 2010), un professeur d'éducation physique bien connu sur les terrains de football.

2005

‒ Les Olympiades de mathématiques rencontrent un succès sans cesse grandissant: le 19 janvier, 190 élèves y participent.

‒ Les 22 et 23 avril, des festivités marquent la réouverture de la piscine: nage parrainée avec 600 élèves, présence des autorités communales et régionales (notamment Marc Elsen et Muriel Targnion, anciens élèves), bénédiction par l'abbé Marc Truyens, portes ouvertes, soirée festive avec 300 invités sous la houlette de Mmes Nicole Bonhomme, Marie-Christine Dortu, Christine Akset et de M. Christian Akset.

‒ Le 2 mai, visite ministérielle à l'Institut: Mme Arena, ministre de l'Education, vient expliquer ses projets. Elle accepte même de répondre aux questions des directeurs et des professeurs.

‒ M. Guy Belleflamme, ancien professeur de français de 1960 à 1973, très attaché à ses anciens élèves, directeur d'école et écrivain, collabore fidèlement à la revue de l'école, "Vert et Vieux", depuis plus de trente années. Beaucoup gardent de lui le meilleur souvenir.

‒ Les mises à la retraite se succèdent: M. Wilfried Scouflaire, pointilleux professeur de langues; M. Jean Depouhon, directeur de l'école primaire, qui laissera la place à une directrice: Mme Brigitte Andris; M. Jean Toussaint, bien connu des élèves pour sa disponibilité, son enseignement structuré et son humour; Mme Josiane Noirfalisse, l'épouse de M. André Noirfalisse (décédé en 1995), surveillante éducatrice, dynamique bénévole en toutes circonstances.

2006

‒ Le 16 février, on apprend le décès du Frère Mutien qui fut pendant 21 ans le titulaire de la 1re primaire.

‒ Le 18 avril, M. Joseph Fischer (pensionné depuis 1992) s'en est allé. Assurant les cours d'éducation physique dans toutes les classes, en compagnie de M. Jacques Florence, puis de M. Georges Lodomez (admis à la retraite en juin 1997), il était très connu. C'est lui, qui en 1957, avait assuré les premiers cours de natation dans la nouvelle piscine de l'Institut.

‒ Le Club de basket Saint-Michel fusionne avec celui de SFX1. Après tout ce qu'ils avaient donné depuis tant d'années, les anciens responsables du club de Saint-Michel n'ont pas souhaité endosser de nouvelles responsabilités. A souligner ici le dynamisme et le dévouement de MM. Georges Lemaître (3e moderne 1946, décédé le 28 février 2017, le vétéran qui a connu les premiers matchs disputés dans la cour de l'Institut), Charles Maréchal (3e moderne 1955, secrétaire du club durant quinze ans) et Yves Elen (6e commerciale 1969, président depuis dix ans).

‒ Grand show de l'ACAT devant plus de 500 spectateurs: "Dos au Mur et Droit au Cœur". On y retrouve des élèves motivés et étonnants, stimulés par MM. Jean-Claude Lemaître (le maître d'œuvre), Michel Hasevoets (le professeur de mathématique aux talents musicaux extraordinaires) et Mme Jill Delandshere (championne des chorégraphies).

‒ M. Maurice Detry, professeur de français multitalents, quitte la scène de l'Institut, mais chacun sait que sa vie de pensionné sera bien remplie.

‒ Le 23 juillet, M. Thierry Braun, président du Conseil d'Administration depuis quinze ans, décède bien trop jeune, alors qu'il allait accéder à la fonction de Procureur du Roi de Verviers.

‒ Le 1er septembre, l'Institut propose une nouvelle section sportive, le basket-études: 8 filles et 9 garçons s'y inscrivent.

 ‒ M. Philippe Elsen, ancien élève (6e latine 84) est élu président du Conseil d'Administration.

‒ Ecologie oblige… Le "Trait d'Union", le feuillet informatif destiné à tout le corps professoral, passe cette année au format A5. A l'époque du format A4 à parution hebdomadaire, cela représentait en moyenne 1050 gr. de papier par année par professeur. Devenu bimensuel en 1997, la moyenne est passée à 600 gr. Avec le format A5, la moyenne baissera encore: 360 gr.

2007

‒ En septembre, un nouveau choix devient possible pour les élèves qui entrent en 3e année secondaire: la section "techniques sociales et d'animation", qui se poursuit au 3e degré par la formation d'animateur/animatrice.

‒ Jean-Marie Jacquet (6e scientifique 78) devient le nouveau doyen de l'institut d'informatique aux facultés universitaires de Namur.

‒  Pour la 25e année consécutive, M. Christian Rensonnet publie dans la revue de l'Institut les résultats des anciens élèves aux études supérieures: dans cette liste de réussites, on dénombre 267 élèves, dont 159 dans l'enseignement universitaire. De quoi rassurer sans doute les professeurs quant à la qualité de leur enseignement.

‒ Deux nouveaux pensionnés s'ajoutent, qui ont fort marqué la vie de l'Institut: M. Luc Duysens (décédé), un professeur passionné et passionnant qui a mis toutes ses compétences informatiques au service de l'école, et M. Joseph Beckers, le professeur de français sérieux qui ne se prenait pas au sérieux, et qui a accompagné une dizaine de fois des élèves lors de voyages d'étude ou d'agrément dans des pays étrangers.

2008

‒ Mme Marie-Martine Schyns, professeur de français à l'Institut, occupe le siège de député fédéral, laissé vacant par Melchior Wathelet. En juillet 2013, elle sera choisie en remplacement de Marie-Dominique Simonet pour le poste de ministre de l'Enseignement.

‒ Marie Demoulin (6e rénové 94) est nommée directrice du centre de recherche informatique et droit aux Facultés Notre-Dame de la Paix, à Namur.

‒ Depuis exactement dix ans, M. Yves Lejeune (6e latine 78), professeur de français à l'Institut, apporte à chaque parution de la revue de l'école "Vert et Vieux" sa petite note souriante et humoristique. Il continuera ainsi jusqu'en mars 2013 pour le dernier numéro de la revue. Qui ne connaît pas Harry Golpa? Depuis son arrivée en 1985, M. Yves Lejeune a rédigé bien d'autres articles, mais pas encore avec la régularité exceptionnelle de ces dix dernières années.

‒ A la suite de ses problèmes de santé, Mme Marie-Christine Dortu, professeur de sciences très investie dans de multiples activités parascolaires, quitte la scène pédagogique de manière anticipée. Retraite également pour M. Nicolas Thomassin, professeur de mathématique et de sciences, exigeant mais toujours à la disposition de ses élèves.

2009

‒ Joseph Gilet (6e scientifique 77), fils de M. René Gilet (ancien professeur à l'Institut), musicien dès le plus jeune âge et directeur du conservatoire de Verviers depuis 1996 (professeur depuis 1978 et sous-directeur depuis 1990), continue à donner avec succès une nouvelle impulsion à ce conservatoire, devenu avec ses 2000 élèves la plus grosse école de Verviers.

‒ Quatre professeurs sont admis à la retraite: M. Philippe Braun, professeur de physique apprécié par tous les élèves; Mme Myriam Cox, professeur de mathématique aux méthodes moins conventionnelles; M. Jean-Pierre Viellevoye, surtout connu pour ses cours de socio-économie; et Mlle Micheline Delforge (décédée), minutieuse employée à l'économat.

‒ Le projet Sénégal se poursuit, toujours sous la houlette de M. Alain Scheurette. C'est déjà le dixième séjour. En juillet, dix-neuf élèves, treize filles et six garçons, participent à deux chantiers et ont, comme d'habitude, des contacts chaleureux et inoubliables avec les Sénégalais.

‒ Depuis trente années déjà, Mme Chantal Bodson-Fraikin, professeur de dessin et de technologie, pionnière de la gent féminine à l'Institut, parvient toujours à communiquer sa passion à ses élèves, mettant en valeur le travail de chacun lors de multiples expositions. Son engagement dans la classe-projet, avec M. Jean Toussaint, a confirmé, il y a plusieurs années, une autre facette de sa personnalité: son souci d'aider les élèves moins favorisés.

‒ Des travaux importants sont entrepris: les nouveaux châssis dans toute l'école donnent un coup de jeune aux bâtiments. On espère surtout que ces doubles vitrages permettront de réaliser des économies de chauffage. Dans la cour du premier étage (au-dessus de la salle polyvalente), des dalles en caoutchouc vert, plus sécurisantes, sont venues dissimuler le béton.

‒ Comme chaque année, l'excellente formation mathématique permet à nos élèves de réussir l'examen d'admission à la faculté des sciences appliquées. En juillet, Antoine Dessart, Nicolas Offermans et Thomas Van Wallendael réussissent dès la première session cette épreuve indispensable pour entamer des études d'ingénieur civil.    

‒ M. Georges Lodomez jr, ancien élève et professeur de langues depuis vingt-huit ans, toujours joyeux et enthousiaste, nous quitte bien trop tôt et de manière tout à fait inattendue.

2010

‒ Le 1er septembre, grande nouveauté: en 1re secondaire, l'école propose une immersion linguistique en langue anglaise (environ un tiers des cours en anglais), en collaboration avec le collège SFX1 qui adopte l'immersion en néerlandais. La première pédagogue "native", souriante et enthousiaste, vient égayer la salle des professeurs avec son sympathique accent anglais: elle s'appelle Mme Evangelia Ouroumis. Plus tard, elle sera secondée par Mme Sherrie-Lynn Hawkins.

‒ Un seul professeur part à la retraite cette année-là: M. Guy Gerkens, professeur de langues.

‒ Petit coup d'œil sur l'évolution du corps professoral dans le secondaire. On y trouve 42 femmes et 38 hommes. Il y a vingt ans, la proportion était quelque peu différente: 20 femmes et 67 hommes.

‒ En collaboration avec les autorités communales, la Saint-Nicolas des étudiants (le 26 novembre) devient de plus en plus réglementée pour éviter les excès qu'on a connus précédemment: bracelet spécial obligatoire pour les rhétoriciens, service de prévention avec chapiteau, collecte interdite à certains carrefours, interdiction de consommer des boissons alcoolisées sur la voie publique et de jeter diverses substances, présence policière renforcée.

 

Suite de l'historique détaillé:  Historique détaillé de 2011 à 2018

 

Contactez-nous !
Dernières nouvelles

5 février 2019 - Pour s'informer sur la première année de l'école secondaire 2019-2020.    

18 janvier 2019 - NOUVELLES PAGES pour découvrir notre école maternelle et primaire.

21 décembre 2018 - Petit déjeuner de Noël convivial et dans la bonne humeur.