24 mars 2022 - Emilie Kasongo, ancienne élève, présente en 5A son métier d'éditrice.

Grâce à Madame Joris de l’ASBL « 100000 entrepreneurs », ce jeudi 24 mars, les élèves de 5A ont eu l’opportunité de rencontrer Emilie Kasongo, une ancienne élève de l’Institut Saint-Michel qui a fondé à Verviers sa propre maison d’édition – les éditions Empaj – après des études de philologie romane.

Emilie a présenté aux élèves le métier d’éditrice, le parcours du livre depuis le manuscrit de l’écrivain jusqu’à l’étalage du libraire, mais encore les satisfactions et les exigences du statut de jeune indépendante.

Il s’agit pour l’éditrice, non seulement de lire les manuscrits avec l’aide d’un comité de lecture et d’opérer des choix, mais aussi de prévoir une couverture qui rendra l’ouvrage attractif (les élèves ont pu comparer quelques exemplaires) et de promouvoir les œuvres des auteurs : contacts avec les librairies, organisation de séances de dédicaces, participation aux foires du livre.

Le statut d’indépendante d’Emilie lui permet d’exercer un métier correspondant à sa passion, toutefois une jeune éditrice qui débute doit disposer d’un capital, en l’occurrence ses économies, ne pas ménager son temps (60 heures de travail par semaine, samedis et dimanches compris car les foires du livre ont lieu le week-end) et être capable de maitriser son budget (des notions de comptabilité sont les bienvenues), tout en essayant de s’octroyer un revenu régulier.

Le travail d’éditrice implique enfin des contacts réguliers avec les auteurs qu’il faut souvent accompagner dans une démarche de réécriture de leur livre afin de le rendre publiable. Certains n’y sont pas toujours disposés. « Mon sang se coagule en pensant qu’on y peut changer une virgule. » se dit le professeur de français, se souvenant de « Cyrano de Bergerac ». Ainsi, avant de voir leur manuscrit édité, les auteurs doivent attendre quelques mois pendant lesquels, en collaboration permanente avec l’éditrice, ils retravaillent et améliorent leur texte. « Certains élèves devraient en prendre de la graine. » pensa M. Lejeune.

A l’issue des échanges, Madame Joris et Emilie Kasongo étaient très satisfaites de l’écoute attentive des élèves ainsi que de leurs interventions pertinentes. La classe de 5A, professeur compris, enchantée de cette rencontre, remercie chaleureusement Emilie et Madame Joris pour ces moments agréables et instructifs qui inciteront peut-être les élèves à pousser plus souvent les portes des librairies.                   
                                                                                                                                                                                        Compte rendu de M. Yves Lejeune

Si vous n'êtes pas familiarisé avec notre site, cliquez sur la première photo,  et ensuite appuyez sur la touche  →   de votre clavier pour feuilleter l'album.

Contactez-nous !
Dernières nouvelles

29 juin 2022 - Sous le soleil à Walibi pour fêter la fin d'année dans la bonne humeur.

28 juin 2022 - Félicitations à nos trois superprofs de foot ! La section "football" est gâtée !

18 juin 2022 - Date à retenir. Des profs engagées dans la lutte contre le cancer du sein.