22 novembre 2016 - Visite de Traitex par les 6TQ Comptabilité

Une industrie lainière qui prospère à Verviers ? La classe de 6TQ Comptabilité, accompagnée de ses professeurs Mmes Henrar et Martin, l’a découverte : l’entreprise Traitex, rue de Limbourg, à un jet de pierre de l’Institut Saint-Michel.

Traitex, née en 1983 de la fusion de « Solvent Belge » et de « Lavoir et carbonisage de Dolhain », est la seule firme européenne encore active dans le secteur du traitement – lavage et carbonisage – de la laine.  En visitant ses installations, les élèves ont pu suivre les différentes étapes de cette activité, guidés par un responsable de l’entreprise passionné qui n’a pas manqué de vanter toutes les qualités de ce produit naturel : solide, élastique, isolant, difficilement inflammable, renouvelable, biodégradable, fertilisant, capable d’absorber certains polluants atmosphériques (un seul défaut : la laine gratte…mais on finit par s’habituer !).

Tout en bénéficiant d’explications détaillées, les élèves ont ainsi longé les différents bacs d’eau additionnée de détergent où s’effectue le lavage mécanique, puis la ligne de carbonisage,  permettant l’élimination des impuretés végétales retenues dans les toisons par un traitement chimique à base d’acide sulfurique (gare aux trous dans les vêtements !).  Ils ont ensuite traversé de grandes salles où s’effectuent séchage et refroidissement, s’enthousiasmant devant ces gros amas de laine floconneuse, véritables duvets invitant  à la sieste ou à de fantastiques plongeons, au gré des envies.  Enfin, ils ont assisté à la mise en balle du produit fini, tremblant pour la sécurité de l’ouvrier s’activant sous la presse (mais rassurés par notre guide : un accident est techniquement impossible).

A travers cette visite instructive, les élèves ont aussi pu se rendre compte de la vitalité extraordinaire de cette entreprise aux origines pourtant séculaires : les lignes de traitement de la laine ont été entièrement modernisées dans les années 90, une filiale s’est créée en Afghanistan en 2013 pour le lavage du cachemire, 1 000 panneaux photovoltaïques ont été installés sur le site verviétois, une installation de traitement des eaux a été construite.  Ce dynamisme s’est également manifesté par une croissance du chiffre d’affaires de 15% en 2016.  Sans doute ce bon résultat s’explique-t-il par la stratégie adoptée par Traitex : un marché local, pour une consommation locale.  En effet, ses clients – pour lesquels la société travaille à façon – proviennent principalement de France, d’Allemagne, d’Autriche, de Suisse ou des Pays-Bas.  Sans oublier les producteurs de laine belges qui, bien que marginaux, sont de plus en plus nombreux à recourir à ses services (ce qui a d’ailleurs suscité à plusieurs reprises en 2016 l’intérêt des médias nationaux, comme en témoigne le reportage de la RTBF présenté au JT de 13 heures ce 27 décembre).

De nouveaux marchés, encore modestes mais prometteurs, s’ouvrent donc à Traitex, véritable fil d’Ariane entre le riche passé lainier de Verviers et un avenir économique qui pourrait reposer sur les circuits courts et le développement durable : une heureuse découverte pour les Verviétois, comme pour nos élèves.

F. Henrar

Si vous n'êtes pas familiarisé avec notre site, cliquez sur la première photo,  et ensuite appuyez sur la touche  →   de votre clavier pour feuilleter l'album.    

 

Contactez-nous !
Dernières nouvelles

18 février 2019 - Rencontre avec Florie Abras (6e transition 2000), comédienne en France.

15 février 2019 - Sensibilisation aux couleurs du paysage politique pour les 6B-6C.

11 février 2019 - Admirons la belle vitrine rue du Collège à l'entrée du hall de sport.